L’approche processus dans Praxeme

Add a comment

Position dans les aspects

La modélisation des processus n’est qu’une partie de la méthodologie d’entreprise.
Praxeme situe la notion de processus (au sens d’activité métier) dans l’aspect pragmatique du Système Entreprise.
La définition retenue est la plus générale possible et la plus conforme au langage courant : “ensemble ordonnancé d’activités”. Avec cette définition, la notion bénéficie d’un large domaine d’application, pas seulement limité aux organisations humaines. Voir dans le Thesaurus.

La notion de processus apparaît également dans l’aspect sémantique, mais alors sans la composante organisationnelle. Dans la modélisation sémantique, le point de départ ne peut pas être l’approche processus. On risquerait de se faire piégé par les a priori sur les habitudes de travail et de reconduire des règles d’organisation qui viendraient plomber le modèle sémantique. Donc, un diagramme de processus dans un modèle sémantique est réalisé “secondairement”, pour montrer comment les objets coopèrent à grande échelle. L’approche de la modélisation sémantique est, en effet, essentiellement locale, autour des objets dont on cherche à exprimer toute l’intelligence. De proche en proche, on couvre tout le domaine de la connaissance métier.

Pour plus de détail sur l’approche des processus dans Praxeme, voir le guide “Approche de l’aspect pragmatique” dans la version 2 de Praxeme.
Il faut dire aussi que la modélisation des processus est une des techniques d’approche de l’aspect pragmatique. Elle cohabite avec des approches globales (conception de l’organisation, analyse sociologique, choix du style de management, démarche Qualité…) et l’approche locale d’analyse et de conception des situations de travail (en termes de cas d’utilisation, notamment).

Processus dans la pré-modélisation ?

Ce que nous rangions sous l’appellation (un peu dévalorisante) “pré-modélisation” dans la version 1, a acquis un nouveau statut dans la version 2. On y introduit un “aspect intentionnel” qui couvre les valeurs, les objectifs, les exigences, les indicateurs et la terminologie de l’entreprise. Donc, ce n’est pas le lieu pour la modélisation des processus. Pour le dire vite : l’aspect intentionnel traite le “pourquoi” (et “pour quoi”) de l’entreprise, alors que l’aspect pragmatique répond au comment, dans les termes des activités et de l’organisation. L’approche processus a bien sa place dans l’aspect pragmatique.

Les bénéfices du positionnement de l’approche processus dans la méthodologie d’entreprise

Le fait que l’approche processus s’inscrive dans un cadre plus vaste permet de l’enrichir. La Topologie du Système Entreprise la met en contact, si l’on peut dire, avec la modélisation intentionnelle et la modélisation sémantique. Les conséquences pratiques sont :

  • l’analyse intentionnelle, le modèle éthique, etc. doivent inspirer la conception des processus ;
  • le procédé de conception innovante des processus, tel que proposé dans Praxeme, part des cycle de vie des objets (trouvés dans le modèle sémantique).

Vers l’aval, nous avons les règles de dérivation qui font passer de l’aspect pragmatique vers l’aspect logique.

This entry is filed under méthodologie. And tagged with , , , . You can follow any responses to this entry through RSS 2.0. You can leave a response, or trackback from your own site.

  1. No Comments

You must login to post a comment.