Moralité

Add a comment

Notre initiative pour une méthode publique repose sur les principes d’ouverture et de partage.
Fonder un tel effort sur ce type de morale peut paraître bien naïf, particulièrement dans ce domaine. Pourtant, cela fonctionne dans des cas comme Wikipedia ou les logiciels open source. Il y faut tout de même une condition : la surface. L’échelle mondiale ou américaine (ce qui revient un peu au même) est une condition sine qua non pour disposer des ressources nécessaires et enclencher un mouvement qui comporte sa propre régulation. Sans cette régulation, pas de morale. Sans morale, pas de confiance et, donc, pas de dynamique positive.
Nous ne jouissons sans doute pas d’une telle ampleur. Qui plus est, le marché français, déjà petit par nature, se ratatine encore par l’étroitesse de vue de ses acteurs, leur méfiance innée, le repli sur soi et l’incurie des pouvoirs.

Pas vraiment les conditions propices pour un grand mouvement généreux et créatif !

Fabien VILLARD, dans un post récent, rappelle les bases de la bonne conduite. Quand elles sont bafouées, non seulement l’initiative s’épuise mais les acteurs qui profitent ou pourraient profiter de Praxeme scient la branche sur laquelle ils s’assoient.

Nous voudrions humblement les rappeler à une plus grande lucidité stratégique.

This entry is filed under Uncategorized. You can follow any responses to this entry through RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

  1. No Comments

You must login to post a comment.