Les couleurs de l’entreprise

Add a comment

La Topologie du Système Entreprise constitue le socle de la méthodologie Praxeme. Elle se range parmi les frameworks méthodologiques, comme le célèbre framework de Zachman et les niveaux d’abstraction de Merise que Praxeme reconnaît dans sa filiation.

L’expression “Topologie du Système Entreprise” est déposée auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle et appartient à l’association Praxeme Institute. Bien sûr, son utilisation est libre comme l’est celle des documents déposés dans le fonds public. Ce fonds est protégé par une licence “creative commons”.

La Topologie du Système Entreprise

La Topologie du Système Entreprise

Souvent, la question a été posée de la signification des couleurs, sur le schéma de la topologie. Cette note fournit les couleurs normalisées et leur explication.

Les couleurs attachées aux aspects de la Topologie du Système Entreprise ont un effet pédagogique. C’est la raison pour laquelle il importe de fixer une fois pour toutes ces couleurs et de leur trouver une justification logique.

Utilité

Ces couleurs normalisées égailleront les modèles et pourront être associées aux stéréotypes dans les profils UML. Les supports de formation, par exemple, pourront reprendre la couleur correspondant aux modules par aspects. Les classes sémantiques et leurs instances pourront être représentées par des rectangles de la même couleur que celle assignée à l’aspect sémantique, etc.

Justification

La version précédente de la TSE exploitait tout le spectre des couleurs. Nous conservons cette idée qui véhicule le message d’une couverture complète du réel par la méthode. Cependant, là où les couleurs tombaient de façon arbitraire, la nouvelle version développe une logique complète :

Le rouge, couleur chaude et la plus présente, symbole d’énergie, est attribué à l’aspect qui caractérise Praxeme et qui requiert le plus d’attention : l’aspect sémantique.

Le bleu, son opposé, évoquant l’espace, est attribué à l’aspect géographique.

L’aspect logiciel se voit affecter la troisième couleur primaire, le jaune.

Les autres couleurs s’obtiennent en mélangeant les couleurs primaires, en tenant compte des dépendances entre les aspects. Ainsi, l’aspect physique combinant logiciel et matériel est peint en vert. Cette couleur, terrestre, convient parfaitement à l’aspect physique.

Les aspects pragmatique et matériel reçoivent la couleur intermédiaire entre celles des aspects voisins.

Au centre du schéma, le mélange des couleurs donnerait du blanc. Nous choisissons le gris pour l’aspect technique.

Pour le cadrage, la situation de pré-modélisation se traduit symboliquement par l’absence de couleur. C’est donc la couleur noir qui lui est attribué.

NB : Les couleurs finales ont été atténuées pour correspondre au goût du jour. Sur le schéma, les liens de dépendances entre les aspects restent en rouge, pour augmenter leur visibilité.

This entry is filed under entreprise, fondements, méthodologie. And tagged with , . You can follow any responses to this entry through RSS 2.0. Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are currently closed.